“Voyageur malgré lui”, le nouveau romain de Minh Tran Huy

, Actualité, Culture

La romancière française d’origine vietnamienne Minh Tran Huy, ancienne rédactrice en chef adjointe du Magazine littéraire largement saluée pour ses précédents romans, revient en librairie en août 2014.

L’édition se souvient très bien des derniers passagse de Minh Tran Huy en librairie : son deuxième roman La Princesse et le Pêcheur (Actes sud) avait fait partie des trois romans les mieux vendus de la rentrée littéraire 2007 et des livres préférés des libraires. Et son plus récent, La Double vie d’Anna Song (Actes Sud, 2009) avait remporté le prix Pelléas, le Prix des lecteurs du Salon Livres et Musique de Deauville ainsi que le Prix Drouot 2010.

Un homme jeté sur les routes par l’Histoire

Après cinq ans d’absence, la romancière revient avec Voyageur malgré lui (Flammarion). Un roman dans lequel elle met en scène un personnage nommé Line qui devient, par un croisement de circonstances, dépositaire de la mémoire douloureuse de sa famille. “Un été, raconte l’éditeur, au hasard de ses déambulations new-yorkaises, Line découvre dans un musée l’existence d’Albert Dadas, premier cas, au XIXe siècle, de « tourisme pathologique ». L’histoire de ce fugueur maladif, sans cesse jeté sur les routes par son impérieuse soif d’ailleurs, fait remonter en Line d’autres souvenirs, liés aux « voyageurs malgré eux » de sa propre famille : Thinh, l’oncle si étrange, Hoai, la cousine disparue et, surtout, son père. Cet homme bousculé par l’Histoire, cet immigré aux vies multiples qui a longtemps gardé le silence. Grâce à Line, il va enfin partager les secrets de son enfance”.

Un hommage aux déracinés

Voyageur malgré lui, qui “rend hommage à tous ces déracinés de la plus belle façon qui soit : en les faisant revivre”, paraîtra le 20 août 2014 chez Flammarion.