Voyage : direction le nord du Vietnam ! (Audio)

, Actualité, Voyage

Direction le nord du Vietnam où vivent, entre autres les ethnies minoritaires, moins connues des touristes.

Pour rejoindre cette zone, on part d’Hanoï, la capitale, que l’on surnomme la ville entre les fleuves. Elle est située sur le delta du Fleuve rouge. De là, on prend un train qui nous emmène vers les hauteurs, les montagnes tout au Nord à quelques kilomètres de la frontière chinoise. Une traversée hors du temps, surtout quand on passe la nuit dans le Victoria Express. Au petit matin vous arrivez dans les brumes de Lào Cai, pour prendre la route et monter à 1.600 mètres d’altitude vers Sapa. Sapa c’était le village de villégiature des Français dans les années 30. Une petite ville étrange, mais marquée par l’histoire. Une ville dans laquelle vous croisez à chaque coin de rue, au marché, des H’mongs.

Les H’Mongs ?
Les H’mongs c’est une ethnie montagnarde qui viennent du sud de la Chine et du Laos. Ils ont fui les répressions communistes après la Guerre du Vietnam. Une histoire assez chaotique et certains se sont réfugiés à la frontière. On les reconnait par leurs costumes, leur chapeaux, leurs couleurs : la majorité sont des H’Mongs noirs, qui portent des vestes en chanvre trempées dans de l’indigo.

Et si vous avez envie de vous plonger un peu plus dans la culture des autres des autres ethnies H’mongs dans un contexte un peu moins touristique il faut partir à 2 ou 3 heures de route en 4×4 dans des villages plus reculés dans les montagnes, plus authentiques entre nous. Comme Bac Ha, Muong Hum ou Cao Son. Là, vous croisez des H’Mongs fleurs, leurs habits sont faits de tissus fleuris, il y a aussi des H’Mongs blancs, avec des perles dans les cheveux et puis des Dzao rouges. Elles ont en guise de chapeaux des sortes de cylindres rouges sur la tête, et puis il y a aussi la tribu des Hani. Les femmes s’enturbannent leurs cheveux avec de la laine noire. C’est un festival de couleurs et coutumes !


Et autour de Sapa, qu’est-ce qu’il y a à faire ?
Des Treks de 2 à 5 jours justement pour aller rejoindre ces villages reculés. Vous en prenez encore plein les yeux, vous traversez des torrents, des ponts suspendus, tout au milieu des rizières en espalier, jaunes, vertes qui s’étendent à perte de vue, à vous couper le souffle ! Et puis vous voyez Les H’mongs vivre et surtout travailler. Ils vivent principalement de la culture du riz. Comme on est en altitude à Sapa il n’y a qu’une seule récolte par an. Cela se fait en famille, de manière très traditionnelle comme il y a 300 ans. Et vous verrez aussi qu’il colore le riz, jusqu’à 7 couleurs selon les ethnies.

Et on ne peut évidemment pas quitter le Vietnam sans descendre sur la baie d’Ha Long… Oui forcément : cette baie avec ses pics légendaires, qui a été élue l’une des merveilles naturelles du monde classée au patrimoine de l’UNESCO. Un conseil faut absolument la découvrir en jonque traditionnelle mais en y passant la nuit c’est magique au coucher du soleil et surtout au petit matin dans les brumes. Et choisissez bien votre tour opérateur car certains vous proposent de la traverser à contre sens du circuit habituel comme ça, il y a moins de jonques et de touristes, c’est plus agréable.

Source : Vanessa Zha / Europe1