Vietnam : création d’une forêt verticale en plein Hanoï !

Tout simplement bluffant ! La ville d’Hanoï au Vietnam va bientôt se doter de sa propre forêt verticale. Un genre architectural qui consiste à installer sur l’ensemble des murs du bâtiment des plantes, arbres et autres fleurs colorées. Pour l’immeuble nommé très justement Forest in the Sky, c’est près de 50 000 arbres, entre autres végétaux, qui seront déployés. Vue du ciel, l’ensemble immobilier résidentiel sera presque camouflé. (Cliquez pour agrandir)

Outre la dimension esthétique, divers outils technologiques aideront à réduire de 20 % les dépenses énergétiques générales de l’ensemble. Forest in the Sky est d’ailleurs amené à être un modèle sur le plan environnemental au Vietnam. Sous cette épaisse couche de plantes et autres vignes se trouvent de gros blocs de bétons légers et écologiques offrant aux futurs habitants une isolation optimale ainsi qu’un grand confort thermique et sonore.

Le bâtiment utilise également des chaudières à eau chaude, des appareils de plomberie à faible débit et un éclairage économe en énergie pour réduire sa consommation. A la clé, des factures bien plus basses qu’ailleurs dans le pays, promet Coteccons, en charge de la réalisation du projet. Les travaux viennent de débuter. Les futurs résidents pourront non seulement profiter de la verdure étonnante mais aussi d’une vue imprenable sur la forêt aux alentours.

FRANÇAIS, ITALIENS ET CHINOIS
Forest in the Sky est la 4ème réalisation de ce genre au monde. En Italie, à Milan, la première forêt verticale à vue le jour en 2014. Nommée le “Bosco verticale”, elle doit le jour au studio Boeri. Quelques temps après c’était à la France d’en faire autant. A Paris, dans le 13ème arrondissement, la tour M6B2 appelée tour de la biodiversité du cabinet d’architecture d’Edouard François est sortie de terre en 2016. Si pour l’instant on attend encore la floraison des végétaux plantés, les images fournies par l’architecte font rêver.

Enfin, en début d’année, c’est la Chine qui a lancé des travaux sa première forêt verticale. Deux tours de 200 et 107 mètres dont les façades seront parcourues par 1 100 arbres de 23 espèces différentes et 2 500 arbustes. Un projet important pour le pays, livré dès 2018. Implanté dans la ville de Nanjing, il doit permettre d’absorber 25 tonnes de CO2 tous les ans, et ainsi proposer les prémices d’un modèle durable pour lutter contre la pollution.

Rappelons qu’en 2015, une étude de l’université californienne de Berkeley indiquait que près de 1 ,6 million de personnes mourraient, chaque année, à cause de la pollution dans l’Empire du Milieu soit près de 4 000 personnes par jour. Une tendance qui, selon un récent article du Figaro Santé, continuerait de croître.

Source : Ludovic CLERIMA / Explorimmo