Vidéo : Un clip pour dénoncer les clichés et le racisme dont les Français d’origine asiatique sont victimes

La journaliste Hélène Lam Trong a rassemblé dans une vidéo de nombreux français d’origine asiatique pour s’attaquer aux stéréotypes qui les entourent.

«Ce qu’il y a de bien avec vous les Asiatiques c’est que franchement vous êtes discrets, travailleurs, vous faites pas de vagues ! », «Ben alors, Bruce Lee ! », «Vous parlez super bien français ! », «Tu dois bien savoir masser», «Jackie Chan», «Niakoué»… Voilà un échantillon des réflexions auxquelles doivent faire face les français d’origine asiatique. Pour déconstruire ces stéréotypes pesants, la journaliste Hélène Lam Trong a réuni dans une vidéo de nombreuses personnalités comme le chef Pierre Sang, la chanteuse Anggun, le comédien Frédéric Chau ou la journaliste Emilie Tran Nguyen ainsi que des anonymes.

Vue plus de 800 000 fois sur Facebook, la vidéo, rappelle également que les Asiatiques ont été « combattants pour la France, travailleurs forcés dans les campagnes françaises, enfants des colonies» et «boat people» (ces Vietnamiens qui ont fui leurs pays par la mer). Avant d’insister sur le fait qu’ils sont devenus comédien, chef cuisinier, footballeur, artiste peintre, chanteur, compositeur, avocat, médecin, coiffeur, étudiant … et donc français.

«Des Français à part entière»
Si le clip a été réalisé par la journaliste, l’initiative émane d’habitants du 13e arrondissement de Paris qu’elle a rencontré en tournant un documentaire sur l’acteur Frédéric Chau, connu notamment pour son rôle dans «Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? ». Ce petit groupe souhaitait faire entendre leurs voix sur les problèmes rencontrés par la communauté d’origine asiatique.

«Le message est double: rappeler que les Français d’origine asiatique sont des Français à part entière, tout en les incitant à investir davantage l’espace public. C’est modeste comme ambition, mais on part quasiment de zéro», a expliqué Hélène Lam Trong à «Cheek Magazine».

«Aujourd’hui, les asiatiques sont visés directement par des actes violents, ils font l’objet de sketches et de blagues que plus personne n’ose se permettre à propos d’autres communautés. Pour renverser les préjugés, il faut mouiller la chemise. Ça peut prendre des formes différentes mais si on n’a plus envie d’être invisibles, il faut oser le dire. Haut et fort.», conclut la journaliste. Pour rappel, en septembre dernier s’était tenue une manifestation contre le racisme anti-asiatique en réaction à l’agression mortelle de Chaolin Zhang, un père de famille d’origine chinoise. En décembre, un sketch de Gad Elmaleh et Kev Adams cumulant les clichés sur les asiatiques avait provoqué un tollé.

Source : Le Parisien