[Vidéo] un bateau de pêche vietnamien aurait été coulé par un navire chinois

Selon Hanoi, un bateau de pêche vietnamien aurait été coulé par des navires chinois.

Un navire chinois a percuté et coulé un bateau de pêche vietnamien lundi, a indiqué hier le gouvernement de Hanoi. Un groupe d’embarcations de la région de Da Nang aurait été encerclé par une quarantaine de bateaux de pêche chinois, et l’une d’elles aurait été attaquée. Les dix marins qui se trouvaient à bord ont ensuite été secourus par des bateaux de pêche vietnamiens. Une version des faits contredite par l’agence officielle chinoise Xinhua, pour qui le navire vietnamien, au contraire, harcelait un bateau de pêcheurs chinois et s’est retourné au cours de ses propres manoeuvres…

Des tensions liées aux différends territoriaux
Entre les deux pays communistes, cet incident constitue le plus violent accrochage depuis 2007. A l’époque, un marin vietnamien avait été tué par des tirs issus d’un navire chinois.

L’éruption de tension actuelle résulte de l’installation temporaire, par la Chine, d’une plate-forme de forage dans des eaux que revendiquent les deux pays. Cet acte unilatéral de la Chine avait provoqué une brusque poussée de fièvre au Vietnam, où des émeutes antichinoises avaient fait plusieurs victimes. Pékin, outré, avait à son tour dénoncé l’inaction des autorités vietnamiennes, les accusant de soutenir implicitement cette vague de violence.

Le Premier ministre vietnamien a affirmé étudier plusieurs options dans ce dossier et n’exclut pas d’intenter une action juridique contre la Chine au sujet de cette plate-forme. Une option qui exaspérerait Pékin, bien décidé à faire fi de tout jugement extérieur dans ces dossiers qu’il considère comme purement bilatéraux. C’est pourtant un tel recours juridique qui a été entrepris par les Philippines auprès des Nations unies, pour tenter de contrecarrer l’agressivité chinoise au sujet d’un autre différend territorial, portant sur les hauts-fonds de Scarborough.

Une agressivité avec laquelle doit composer Tokyo. Des avions de chasse chinois et japonais ont volé à des distances anormalement proches ce week-end, là encore dans un espace aérien que revendiquent les deux pays, mais géré par le Japon. Dans une interview au « Wall Street Journal », le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a dit que son pays ne « tolérera jamais le changement de statu quo par la force ou la coercition ». Et a affirmé que le Japon aiderait le Vietnam dans son bras de fer territorial avec Pékin, en suivant la voie déjà esquissée lors de la livraison de 10 navires japonais aux garde-côtes philippins.

La vidéo est visible via ce lien : https://fr.news.yahoo.com/video/tension-entre-la-chine-et-162325732.html?format=embed&player_autoplay=false