Certaines vaccinations ne sont pas obligatoires mais sont recommandés (par l’Institut Pasteur notamment). Soyez prévoyant, car certains vaccins nécessitent plusieurs injections.

Soyez aussi vigilants aux moustiques. Leurs piqures peuvent transmettre la dengue et le paludisme. Alors prévoyez dès maintenant à votre petite trousse à pharmacie.

Et puis n’oubliez pas ces règles de base : boire de l’eau en bouteille ou de l’eau purifiée, se protéger du soleil

Pour en savoir plus sur la santé en voyage, surtout si vous partez au long court, de bons ouvrages sont disponibles : le très bon guide de la santé en voyage, et pour ceux que l’homéopathie a déjà conquis Santé en voyage : Homéopathie, allopathie.

Avant de partir, quels vaccins faire ?

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer au Vietnam mais sont recommandés (par l’Institut Pasteur notamment). Soyez prévoyant, car certains vaccins nécessitent plusieurs injections.

– encéphalite japonaise B (vaccination éventuellement recommandée pour les longs séjours en zone rurale)

– hépatite A

– hépatite B

– rage (vaccination éventuellement recommandée pour les séjours de longue durée ou les voyages hors des sentiers battus)

– tétanos-poliomyélite

– typhoïde

Le paludisme

Le paludisme est inexistant dans la plus grande partie du pays (dans les grandes villes, dans les villes de la côte, dans la région de Dalat et dans les rizières du sud). Il est présent dans des zones très restreintes : dans les zones moï, dans la région de Dien Bien Phu, sur les plateaux de moyenne altitude, et dans les régions forestières et frontalières du Vietnam, ainsi que dans la région du Delat du Mékong, le paludisme est présent. Donc, en dehors des sentiers battus, pas de recommandations particulières.

Dans les zones infestées, pour vous protéger il vous faudra :

– porter des vêtements couvrants les bras et les jambes dès le coucher du soleil ;
– protéger votre peau avec de l’Insect écran, le seul répulsif efficace ;
– dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide ;
– Vous pouvez aussi avoir recours à un traitement antipaludéen : la Malarone® .