Un réseau de trafiquants vietnamiens démantelé

Le Québec a démantelé un important réseau de trafic de stupéfiants associé à la mafia vietnamienne de Montréal qui sévissait dans la capitale nationale.

L’enquête amorcée en avril dernier a permis d’arrêter en fin de semaine sept individus liés au réseau. Michaël Lachance, 26 ans, est identifié comme un important distributeur de la structure de vente à Québec et dans les MRC avoisinantes. Les limiers sont remontés jusqu’à la source de l’approvisionnement dans la région de Montréal où ont eu lieu quatre des sept arrestations, explique la sergente Ann Mathieu.

De plus, les policiers ont effectué six perquisitions, leur permettant de mettre la main sur d’importantes quantités de stupéfiants. Ainsi, ils ont saisi 75 kg de cannabis, 7kg de haschich, une centaine de comprimés de méthamphétamines, 20000 $ en argent et du matériel servant au trafic et à la production de stupéfiants comme des balances et des presses.

Lachance, 26 ans, et trois de ses présumés complices ont comparu, lundi, au palais de justice de Québec. Ils ont notamment été accusés de trafic et de complot et possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic.

Peine de 18 mois demandée
Les trois autres accusés d’origine vietnamienne, Duc Hien Do, 59 ans, Mo Tran, 21 ans, et Quang Tran, 50 ans, ont aussi été accusés de production. Ils ont eu besoin de l’aide d’une interprète pour comprendre les procédures judiciaires. Le trio a décliné des adresses à Brossard, à Montréal et à Saint-Hubert. L’un deux a déjà écopé de quatre ans de prison pour production. Les trois autres personnes appréhendées comparaîtront par voie de sommation.

La procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine s’est opposée à la remise en liberté des quatre accusés, dont le dossier reviendra pour la forme à la cour mercredi. Elle demandera la peine minimale de 18 mois pour les trois accusés de production.