La robe traditionnelle du Viet Nam – Áo dài

Le Áo dài “robe longue” est un des plus grands symboles du Viêt Nam. Il est à l’origine porté dans le centre et le sud du pays, porté par les femmes mais aussi par les hommes. Au fur et à mesure de l’histoire, la tunique a adopté de différentes formes avant d’atteindre la version actuelle.

robe-vietnamienne

Le Áo dài est composée de 2 pièces séparées :

Le pantalon : taille haute, ample, souvent blanc, maintenu par une ceinture élastique cousue dans le haut du pantalon.

La tunique : La partie supérieure, cousue au plus proche du corps est composée d’un col mao et de manches longues. La fermeture se fait, discrètement sur le côté, par de petits boutons-pression. La partie inférieure, fendue sur les côtés jusqu’au dessus du bassin, est faite de deux pans descendants jusqu’au dessus des chevilles.

le pantalon à taille haute. Il est serré au niveau de la taille par une ceinture élastique ou par une fermeture, et adopte une forme plus ample vers le bas. Il est taillé long jusqu’aux chevilles ou plus. En général, le pantalon est fait du même tissu que la tunique.

la tunique : la tunique est divisée en deux parties. La partie supérieure comporte un col mao et des manches longues. Elle est taillée pour avoir une forme moulante permettant de mettre en valeur chaque ligne du corps. Cette partie se ferme sur le côté à l’aide de petits boutons-pression. La partie inférieure est fendue sur deux côtés à partie du bassin, formant 2 pans libres, descendant jusqu’au dessus des chevilles.

L’ao dai est notamment l’uniforme des élèves et des étudiantes, des hôtesses de l’air, etc. Il est porté par la quasi-totalité des femmes lors des cérémonies officielles, des conférences ou encore des mariages.

Il existe également une version pour les hommes mais ces derniers les portent à des rares occasions comme lors de mariages ou les funérailles.

Le chapeau conique – Nón lá

Tout comme la tunique Áo dài, le chapeau conique porte tout le charme de la culture traditionnelle vietnamienne. Il est tressé avec des feuilles de latanier (le latanier appartient à la famille des palmes). L’armature du chapeau est fait d’un cerceau de bambou. Trois couches de feuilles de latanier sont cousues sur ce cerceau avec des fils de bambou ou des fils de nylon, formant une couche de protection solide.

chapeau-conique-vietnam2

La confection de chaque chapeau prend environ quatre heures. Le chapeau conique est apprécié car il protège efficacement contre le soleil frappant les mois sèches et la pluies des saisons humides au Viet Nam. A Huế, on confectionne des chapeaux coniques à poèmes (nón bài thơ). En effet, c’est un chapeau conique qui laisse voir, à travers la lumière, des poèmes ou des paysages inscrits entre les couches de feuilles de latanier.

Alimentation

Le plat principal des vietnamiens est bien entendu le riz. Celui-ci est le plus souvent accompagné de légumes car la cuisine vietnamienne évite les aliments gras tel que la viande, le prix élevé de celle-ci par rapport aux légumes en est aussi une raison.
Le phô est un plat typiquement vietnamien et très apprécié, on ne compte plus les restaurants spécialisés dans ce domaine, en particulier à Hanoi. Le pho est une sorte de bouillon de soupe fait de vermicelles, de boeuf et de légumes qui peut être consommé à n’importe quel moment de la journée. Ce plat est différent selon les régions et chaque ville a sa propre particularité.
Déroulement d’un dîner vietnamien

Chacun a un bol vide et une paire de baguette. Le riz et les aliments qui vont accompagner celui-ci sont servis dans de grands plats où chacun va se servir lui même. Le repas est traditionnellement accompagné d’une soupe car les boissons comme le thé sont consommées à la fin. Mais beaucoup de choses ont changé depuis, et la bière accompagne souvent les dîners.
La politesse veut que l?n serve les convives avant de se servir soi-même ainsi que durant le repas. Pour cela, on retourne ses baguettes, pour utiliser le coté n’ayant pas eu de contact avec la bouche, et on donne des aliments à ses camarades en les mettant directement dans leur bol.
Distraction et divertissement
Les vietnamiens, tout comme un grand nombre d’Asiatiques tels que les Chinois ou les Japonais, sont des fans du karaoké. Il y a donc beaucoup de bars et restaurants où l’on peut exercer cette activité considérée comme un véritable sport.
Les jeunes adolescents, eux, sont de plus en plus attirés par les jeux en réseau et le “chat” qui sont en plein essor en ce moment. Les ordinateurs n’étant pas à la disposition de tous, les cybercafés ont beaucoup de succès de part leurs bas prix, de 3000 à 5000 dong pour une heure, ce qui est tout à fait raisonnable pour un vietnamien moyen.

Chance et malchance

Les vietnamiens sont très superstitieux. Ainsi, il existe au Vietnam une sorte de vente de billets de tombola permanente. La plupart des vendeurs de ces billets sont de jeunes enfants, des personnages âgés ou des handicapés physiques, bref des personnes en qui l’on pourrait avoir pitié ou être ému. Pour un vietnamien, toutes les occasions sont bonnes pour en acheter. Si pendant la journée, une personne est couverte par la chance, c’est une bonne occasion pour la tenter à la loterie, mais si au contraire, rien ne va plus, le vietnamien espère que cela ira peut-être mieux en achetant un billet. Ainsi, cette vente de billets est présente partout. Impossible de dîner dans un restaurant rural sans recevoir la visite d’au moins trois ou quatre vendeurs.

Le Vovinam – Việt Võ Đạo

Le Vovinam est un art martial traditionnel vietnamien, qui permet aux élèves de développer harmonieusement tous les muscles et apprendre à maîtriser son corps, son esprit et son énergie.

Le Vovinam est également appelé Việt Võ Đạo, qui signifie littérairement : la voie (Đạo) de l’art martial vietnamien (ou du peuple vietnamien). Il a été crée en 1938 par le Maître Fondateur Nguyên Lộc. Actuellement, c’est le seul sport traditionnel vietnamien qui arrive à gagner en popularité partout dans le monde.

Vovinam-Viet-Vo-Dao

C’est un art martial très complet. Il est connu pour sa variété de techniques efficaces : de coups de pied volants, techniques de “sabre de main” (chém), techniques de revers de poing (đấm), technique de pied (đá), techniques de coups de coude (chõ), techniques de coups de genou (gối), techniques de ciseaux (đòn chân), techniques de couteau (dao) ainsi que les techniques de défense contre les attaques armées (song luyện), divers quyền (combats imaginaires), des blocages et des gardes (thủ pháp).

La sauce poisson – Nước Mắm

Le Nuoc Mam est une saumure de poisson, obtenue par un processus de fermentation dans les grandes cuves, où l’on dispose les couches de poissons et de sel, les unes sur les autres. Le processus de fermentation dure souvent 6 mois pour obtenir à la fin un liquide bien concentré de saveurs.

Nước Mắm

Les bouteilles de Nước Mắm sont indispensables dans chaque cuisine au Viet Nam. Il assaisonne tous types de plats en cuisine. Dans un repas chez les vietnamiens, le Nuoc Mam est aussi servi à part comme “sauce à tremper”.
L’odeur du Nuoc Mam est assez forte. On peut cuisiner avec le Nuoc Mam, le manger à l’état pur ou diluer le Nuoc Mam avec un peu d’eau, du jus de citron, de l’ail haché et du piment pour manger en sauce d’accompagnement avec d’autres plats.Le Nuoc Nam contient du chlorure de sodium, des acides aminés, de l’histamine, du phosphore organique et minéral, est très bénéfique pour la santé.

Baie d’Ha Long – Vịnh Hạ Long

La baie d’Ha Long est situé dans le Nord Est du Viet Nam, dans le golf du Tonkin. Som nom “Hạ Long” signifie littérairement “la descente du dragon” dû à une légende.
C’est une étendue de milliers de piliers de calcaire à perte de vue, qui couvre jusqu’à 1 550 km2. La particularité de cette baie est dans son nombre de pitons rocheux : plus de 1 600 îles et ilots au relief vertigineux. Ce paysage spectaculaire offre aux visiteurs une expérience unique et exceptionnelle.

La Baie d'Halong

La plupart de ces îles ne sont pas habitées pas l’homme et gardent tout leur valeur historique, toute évolution géologique de plus de 280 millions d’années. A l’intérieur des îles, on peut découvrir de nombreuses grottes spectaculaires comme “la grotte de la Surprise” ou “la grotte des Merveilles”. La végétation est également très présentes sur ces îles avec de nombreuses, diverses espèces végétales et animales.
La baie d’Ha Long est d’ailleurs figurée dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 17 décembre 1994.