Nathalie Nguyen, finaliste de Masterchef, au Parc des expositions d’Agen

Visite originale sur le Salon du camping-car du parc des expositions : Nathalie Nguyen, finaliste de Masterchef, est venue démontrer ses talents sur 1 m2 de… cuisine !

Son histoire, forcément, n’est pas banale. Née en France du côté de 1989, Nathalie Nguyen est la fille d’immigrés vietnamiens. «Ils sont venus en France pour imaginer un avenir serein aux enfants qu’ils allaient avoir». Et pour offrir cet avenir-là, «ils travaillent dur. Par exemple, ils n’étaient jamais partis en vacances avant. Ils sont fiers de moi, je suis fière d’eux». La belle histoire de Nathalie Nguyen est devenue une belle réussite professionnelle après le passage et la finale de «Masterchef», l’émission de TF1 réservée aux cuisiniers amateurs.
«Food truck» et pop-corn

«J’ai été élevée dans la tradition, cuisine, ménage, une petite fille modèle», raconte Nathalie Nguyen en souriant. «J’ai aussi été initiée à la cuisine vietnamienne par ma mère, mais la passion est venue plus tard, vers 16 ans !» Un CAP de cuisinier plus tard pour asseoir une technique balbutiante et revoilà Nathalie Nguyen, son sourire, son talent et son envie de convivialité et de partage, sur les écrans cathodiques.

De ces apparitions sur le petit écran naîtra, chez d’autres, l’envie de mettre la main à la pâte et de se lancer dans l’aventure culinaire, «c’est ce qui m’étonne toujours», note la jeune et jolie cuisinière, «que cette aventure-là, égoïste au départ, puisse trouver un écho chez les autres et donner à d’autres l’envie de se lancer, de cuisiner». Après «Masterchef», Nathalie Nguyen devenue «chef consultant», multiplie les expériences : à la TV sur Cuisine + ; en direct dans son «food truck», (le camion «bol» Paris-Saïgon) et maintenant, à Paris, dans une boutique spécialement dédiée au… pop-corn ! À Agen, c’est sur le Salon du camping-car qu’elle faisait étape hier matin. L’expérience était originale : démontrer que l’on peut faire de la bonne cuisine dans une surface réduite. «C’est un challenge que j’aime bien relever, de toute manière dans l’émission «Masterchef», on avait toujours des épreuves surprenantes. Et puis dans le «food truck» à Paris, dans l’espace réduit de notre cuisine, il y a 4 cuisiniers, six feux, deux fours, des réfrigérateurs…» En clair la surface réduite ne limite pas l’imagination. C’est ce que vient de démontrer Nathalie Nguyen sur son petit espace dans ce Salon du camping-car. Et comme en plus elle offrait son sourire en plus de son savoir-faire, sa présence devenait bien un événement. Gastronomique, aussi, bien sûr…

Source : La Dépêche