Le Vietnam a abrogé l’interdiction du mariage de même sexe

Le gouvernement vietnamien a abrogé une mesure d’interdiction du mariage de même sexe le jour du Nouvel An.
La loi entérinant cette modification avait été votée le 19 juin 2014 par l’Assemblée nationale.

Alors que le gouvernement ne reconnaît pas officiellement le mariage gay et qu’il n’existe pas dans la loi vietnamienne de protections juridiques pour les unions de même sexe, rien ne s’oppose plus a priori à ce que des mariages homosexuels puissent lieu dans le principe.

Toutefois, les choses risquent de s’avérer complexes. En effet, la définition légale du mariage reste l’union d’un homme et d’une femme selon les textes de loi. On se trouve donc face à une sorte de contradiction législative qui n’est pas encore aplanie.

Les couples de même sexe peuvent déjà célébrer symboliquement leur union sans risquer une amende depuis un an, ce qui n’était pas le cas précédemment. La nouvelle mesure intervenue est considérée par beaucoup comme un geste visant à promouvoir l’image du Vietnam comme un pays tolérant et à stimuler le tourisme en particulier de voyageurs LGBT.

Le Vietnam est le premier pays d’Asie du Sud-Est à faire une telle évolution

Luong The Huy, un conseiller juridique de l’Institut d’études de la société, de l’économie et de l’environnement, une organisation des droits des minorités à Hanoi, estime que le pouvoir pense “que la société au Vietnam a besoin de temps pour accepter les gays et les lesbiennes”.

Il fait également état de l’influence positive du nouvel ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Ted Osius, qui est arrivé en décembre avec son mari et est le premier ambassadeur américain gay dans un pays asiatique.