Générosité sans borne d'un couple pour les Vietnamiens

, Actualité

Véronique Petit et Sébastien Renaud

En plus d’y avoir adopté un garçon, Véronique Petit et Sébastien Renaud de Saguenay soutiennent au Vietnam un orphelinat de campagne, une maison pour femmes enceintes, une maison des mamans, sans oublier un projet de construction d’une maison d’accueil pour la scolarisation des ethnies minoritaires.

C’est à leur retour au Québec, suite à l’adoption d’un petit Vietnamien de huit mois, qu’ils ont réalisé l’écart de l’abondance entre leur pays et celui de leur fils. «C’est à ce moment qu’on a décidé de faire quelque chose pour les enfants qui vivent au Vietnam.» En septembre 2009, ils fondent l’organisme Solidarité Québec-Viêt Nam. «L’objectif qu’on poursuit depuis ce temps consiste à aider directement des gens dans le besoin, comme des orphelins, des mères et des populations ethniques.»

Véronique réalise d’ailleurs un de ses rêves, celui de venir en aide aux jeunes mères démunies qui désirent garder leur enfant.
«Au Vietnam, c’est comme au Québec dans les années 50. On y retrouve beaucoup de filles-mères qui vivent avec la honte de leurs proches. Près de Ngoc Ho, nous avons transformé une maison peinte en bleue pour ces filles-mères. Je l’ai appelée la “Maison des mamans.”»
Celles qui désirent garder leur enfant s’installent dans cette résidence qui peut accueillir cinq mères à la fois.

FAIRE BEAUCOUP AVEC PEU
«Nous faisons parvenir 500 $ chaque mois à nos œuvres pour les supporter. Le coût de la vie au Vietnam permet de réaliser beaucoup de choses avec peu d’argent», explique Véronique Petit. Chaque année, Solidarité Québec-Viêt Nam organise des activités pour soutenir les projets du couple.

On peut joindre l’organisme ou lui faire un don via le blog www.solidaritequebecvietnam.blogspot.com, ou sur la page Facebook «Solidarité Québec Viêt-Nam» ou encore par courriel à solidaritequebecvietnam@yahoo.ca.

Source: Le Journal du Quebec