Décès de l’écrivain vietnamien Bui Ngoc Tan

, Actualité, Culture

L’écrivain vietnamien Bui Ngoc Tan, figure essentielle du renouveau de la littérature de son pays, est décédé le 18 décembre dernier au matin à l’âge de 81 ans. Il était édité en France notamment aux Editions de l’Aube.
Né en 1934 à Haiphong, Bui Ngoc Tan “fut militant de la première résistance à Hanoi, puis journaliste et écrivain. Ce qui lui valut d’être emprisonné pendant cinq ans sans jamais obtenir de jugement”, précisent les Editions de l’Aube.

L’écriture impossible
L’expérience traumatisante des guerres et de l’emprisonnement l’ont empêché d’écrire pendant 25 ans, ce qui donne un étonnant recul à son oeuvre littéraire foisonnante.

Bui ngoc tan

L’écrivain retrace cette période difficile de son existence dans son autobiographie, “Conte pour les siècles à venir”, parue en 2013 et publiée au Vietnam sous le titre “Un roman de l’an deux mille” qui avait secoué toute l’intelligentsia de son pays, rappelle l’éditeur.

L’écrivain et la mer
L’Aube a également publié des nouvelles de Bui dans un recueil intitulé “Une vie de chien” (2011) et un roman fascinant sur le monde de la mer, “La mer et le martin-pêcheur”, qui a reçu le prix Henri-Queffélec en 2011.

La mer et le martin-pêcheur