Comment voyager au Vietnam hors des sentiers battus ?

Pour un premier voyage au Vietnam, vous souhaiteriez probablement suivre un itinéraire classique afin de visiter les sites les plus incontournables du pays : Hanoi – Sapa – la baie d’Halong – Hue – Hoian – Hochiminh ville et le Delta du Mékong.

Mais si vous êtes plutôt à la recherche de coins perdus et loin des « spots touristiques », ces derniers, dont vous voyez les images partout sur les cartes postales, dans les guides de voyage ou encore à la télé,  ne pourrons pas vous satisfaire.

Etendu sur de nombreuses latitudes et altitudes, sur environ plus de 2.500 km du Nord au Sud, le Vietnam connait une grande diversité géographique, culturelle (54 ethnies) et linguistique (75 langues). Il est sans nul doute une destination idéale pour voyager hors des sentiers battus !

Mais où aller et comment réaliser ce type de voyage ?
Découvrez  donc avec nous, quelques petits secrets, afin de monter un programme de découverte des recoins, à l’écart des flux touristiques du pays !

1- Rencontres humaines et immersion dans la vie locale :

Pour bien aimer un pays, il faut le manger, le boire et l’entendre chanter. Michel Déon

Dans chaque voyage, les contacts humains et l’immersion dans la vie locale sont des mots d’ordre. Au lieu de passer toutes les nuits dans des hôtels confortables au centre ville, pourquoi ne pas les remplacer par un hébergement chez les habitants, dans les villages locaux, loin du tourisme de masse ?

Depuis quelques années, certaines agences de voyage insèrent ce type d’étapes dans leurs circuits touristiques traditionnels, qui deviennent ainsi riches et variés. Ces formules rentrent par ailleurs dans le concept du voyage solidaire, dans la mesure où leur développement permet de créer des micro-économies dans les villages, d’aider les locaux à s’ouvrir au monde extérieur, d’enrichir les cultures grâce aux contacts avec les voyageurs.

Quelques bonnes adresses à retenir : Chez Ich- Dan (village Non Khe, Ninh Binh), Chez Pa (Bac Ha), Chez Tap (Ba Be), Chez Luat – Phuong (Nghia Lo), Chez Tu (Mu Cang Chai) , Chez M.Nguyen (Hue), Chez Viet (Ben Tre, Delta du Mékong) etc…

En logeant chez ces habitants, les voyageurs ont l’occasion de vivre le quotidien des habitants du village, de s’immerger dans un paysage authentique et de s’initier aux techniques de riziculture, de pêche ou d’autres métiers traditionnels.

2- A la rencontre des minorités ethniques les plus reculées au Vietnam :

“La vie est un long champ à cultiver. Voyager, c’est y semer la diversité de la Terre. Voyager, c’est l’embellir des couleurs du monde.” (L. Lesven)

Vous ne pourrez pas croiser les ethnies minoritaires les plus authentiques dans les grandes villes, bien sûr, mais devrez partir à la découverte des hameaux dans le Grand Nord du Vietnam (autrefois nommé le Haut Tonkin), des Hauts Plateaux du Centre, et certaines villes et villages au bord du fleuve Mékong dans le Sud. Ces régions, délaissées par le tourisme de masse, offrent des natures largement préservées, où les habitants conservent encore leurs habits colorés, leurs maisons traditionnels, leurs mœurs et coutumes à l’écart du modernisme.

Amica Travel - MNONG DAK NONG

En traversant la moyenne région parsemée de collines en terre rouge, de cultures de maïs, de manioc, de plantations de thé, vous rencontrerez des Thaï blancs et des Thaï noirs au cœur de la vallée de Muong Lo, la deuxième grande vallée du Nord Vietnam. En allant vers Ha Giang, vous pourrez croiser des Pa Thens, une minorité ethnique très rare au Vietnam qui habitent à Viet Quang, ville d’entrée au haut plateau de Dong Van. Ensuite, il est possible d’aller à la rencontre des Lo Lo noirs, des Tây, des H’mong et des San Chi vivant au village de Khuoi Khon, Bao Lac et partager leur quotidien comme l’expérience de Frédéric Michalak dans «Rendez-vous en terres inconnues ». Vous aurez aussi l’occasion de rencontrer les Tay au village de Pac Ngoi et Polu à Ba Be, au Nord-Est du Vietnam.

En descendant vers les hauts plateaux dans le Centre (provinces de Gia Lai,  de Kon Tum, de Dak Lak) et vers certaines villes au bord du fleuve Mékong dans le Sud du pays (Binh Thuan, Ninh Thuan, An Giang et Tay Ninh …), vous pourrez découvrir des ethnies minoritaires du groupe Mon – Khmer (Bahnar, Bru, Van Kieu) et du groupe  Malayo-polynésien (Jaraï, Ede, Cham)…

3- Les confins inédits destinés à des voyageurs aventuriers :

« Le voyage est comme une porte par où l’on sort de la réalité comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve ». Guy De Maupassant

Destinés à des voyageurs un peu plus aventureux, ils se situent dans des massifs et régions encore jamais ouvertes au tourisme ou exploités par des agences de voyage et constituent, dès lors, de précieux sanctuaires.

Quelques joyaux :
Le premier joyau se situe dans la province d’Ha Giang au Nord-est du Vietnam, autour et dans le massif du Phu Ta Ca, massif recouvert par une forêt sempervirente, où vous pourrez aller faire de la randonnée en famille, faire l’ascension du Phu Ta Ca, un mini Fan Si Pan, représentant un trek de 5 à 7 jours.

Le deuxième joyau se trouve dans le Sud des Hauts Plateaux du Centre Vietnam, dans la province de Dak Nong, pays des Mille Sources, région récemment ouverte au tourisme et où le voyageur pourra entrer dans une des dernières forêts à tigres du pays, aller sur les traces de l’explorateur Henri Maitre, faire un trek, dans ce que les français de l’époque coloniale appelaient les Confins Insoumis, ou encore circuler en VTT dans un secteur ressemblant étrangement aux paysages ondulés et bucoliques de la province khmère de Mondulkiri.

Amica Travel - NHO QUE_HA GIANG

4- Les trouvailles éphémères :

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux » Marcel Proust

Vous pourrez découvrir en profondeur la variété culturelle des ethnies vietnamiennes en faisant un tour dans les marchés montagnards du Nord Vietnam. Ce circuit vous permettra une aventure humaine unique où vous rencontrerez certains groupes et sous groupes vivant dans des nids d’aigle, croiserez ces princesses des montagnes parées à l’occasion de leurs plus beaux atours et aussi vous immergerez dans le monde de senteurs et des couleurs de l’Asie mystérieuse.

Vous pourrez aussi, lors de votre voyage au Vietnam, participer à des grandes fêtes traditionnelles vietnamiennes comme par ex le Têt Nguyen Dan – le nouvel an vietnamien ayant lieu dans tout le pays, la fête du Kate des Chams à Binh Thuan, la fête de Dolta des Khmers à An Giang, la fête d’invocation de la pluie des ethnies Muong et Thaï à Hoa Binh, etc.

Ce n’est pas encore fini, mais on ne dévoilera pas tout ici. Pour le reste, on aimerait vous laisser découvrir par vous-même la beauté, l’abondance des paysages et des cultures du pays. Sachez que, le Vietnam n’est pas simplement la capitale millénaire d’Hanoi, la baie légendaire d’Halong, l’ancienne cité impériale de Hue ou l’ancienne ville dynamique de Saigon. Il vous reste encore beaucoup de beaux coins hors des sentiers battus à absolument découvrir au Vietnam.

Infos pratiques :
Pour plus d’idées de voyage au Vietnam, au Laos et au Cambodge, n’hésitez pas à contacter l’agence locale Amica Travel : http://www.amica-travel.com/