Acheter une maison neuve à 3000 euros au Vietnam…c’est possible

L’architecte vietnamien Vo Trong Nghia réfléchit depuis plusieurs années à la maison low-cost idéale. A moins de 3000 euros, constituée d’éléments préfabriqués et de matériaux biosourcés, l’habitation qu’il vient de construire dans le delta du Mékong pourrait bien changer le quotidien de millions de familles en Asie, et ailleurs…

Murs en feuilles de palmier, charpente en bambou, la maison conçue par l’architecte Vo Trong Nghia n’est évidemment pas faite pour nos latitudes. L’architecte vietnamien a imaginé cette habitation à 100 euros le m² pour les habitants du Delta du Mekong où la température descend rarement en dessous des 20°C

Low-cost mais confortable
Dans cette région de la péninsule indochinoise, le revenu moyen se situe en dessous de 100 euros par mois. Si le prix des habitations familiales n’y dépasse pas les 400 euros, ces dernières doivent être entièrement réhabilitées au bout de seulement trois ans. Vo Trong Nghia a donc imaginé une maison de 30m² à 3000 euros qui fait rimer confortable, abordable et durable.

Reproductible et tout-terrain
Cette solution technique préfabriquée doit permettre une production de masse et présente également l’avantage d’être tout-terrain. Destinés à être installés sur des sites non desservis par les routes, les éléments constructifs n’excèdent pas les 150 kilos de manière à pouvoir être transportés par des embarcations légères et ensuite acheminés à la force des bras

Légère mais résistante
Le squelette de la maison, assemblage de poteaux et de poutres préfabriqués en béton, repose sur des plots de béton. La connexion entre les différents éléments a été simplifiée – elle se fait par un jeu d’emboitement et de serrage d’écrous – afin de laisser la possibilité aux futurs occupants de participer au chantier (pour réduire encore le coût). Apôtres de l’architecture bioclimatique, Vo Trong Nghia et ses équipes ont pensé à laisser un espace entre les murs et le toit pour offrir aux occupants une ventilation naturelle.

Produits locaux et biosourcés
Pour les façades et le toit, les fondations réduites de la maison ont contraint les équipes de Vo Trong Nghia a cherché la solution technique la plus légère. Les murs sont des panneaux de feuilles de palmier – matériau abondant dans la région et dont le coût de production est quasi nul -, renforcés à l’aide de bambous pour le toit. Mais Vo Trong Nghia n’a pas habillé son habitation uniquement de matériaux végétaux. Sa maison, qui obtiendrait sans difficulté notre label « bâtiment biosourcé », est également composée d’éléments dont la production est énergivore. Les ouvertures sont en polycarbonate et afin de protéger l’habitation des pluies fréquentes et violentes, des panneaux en fibrociment coiffent la maison.

maison vietnam 3000euros 2

maison vietnam 3000euros 3

maison vietnam 3000euros 4

maison vietnam 3000euros 5

maison vietnam 3000euros 6