10 plats incontournables au Vietnam !

, Non classé

Ah, le Vietnam! Ce pays regorge de petites surprises cachées au fond des marchés, un bonheur que je me suis plu à découvrir pendant plus d’un mois, du nord au sud du pays. Je n’aurai jamais la prétention de dire que j’ai goûté à tout, d’autant plus que j’avais tendance à me tourner vers les mêmes plats qui m’avait charmée, mais je pense avoir fait un excellent étalonnage de ce qu’il faut manger au moins une fois au Vietnam!

Pour vous le prouver, voici un petit palmarès de mes coups de cœur à goûter absolument lors de votre séjour au Vietnam :

1. Pho, cette soupe réconfortante!

De loin le plat le plus répandu de la cuisine vietnamienne, on trouve la soupe « pho » à tous les coins de rue. Ce n’est pas pour rien, car s’il y a bien une chose que les Vietnamiens font mieux que tout le monde, c’est le bouillon! Dans ce cas, il s’agit d’un bouillon de bœuf dans lequel on retrouve des nouilles de riz, des épices, de la viande. Que ce soit au déjeuner, au dîner ou au souper, la pho est toujours « in » et elle se mange tout le temps, partout et de toutes les manières pour à peine deux dollars!

Une variation de pho – Vietnam
Une variation de pho
2. Rouleaux de printemps

Composés de laitue, de menthe, d’herbes fraîches, de vermicelles de riz, de pousses de soja et d’une protéine (souvent crevette ou porc) emballés dans une galette de riz, les rouleaux de printemps sont le repas frais par excellence au Vietnam, une combinaison parfaite de saveurs. Je dois avouer que j’ai eu du mal à en trouver des « vrais », pas concoctés uniquement pour les touristes, mais lorsqu’on met le grappin sur une bonne adresse, on a envie d’y retourner tous les jours!

Rouleaux de printemps – VIetnam

3. Les herbes, les herbes, encore les herbes!

Bon, ce n’est pas un plat, je vous le concède, mais je retrouvais constamment un tas d’herbes fraîchement cueillies posées en bouquet au centre de la table dans les vrais bons bouis-bouis locaux. Ne sachant pas trop quoi en faire ni quelles choisir, j’épiais les habitants pour dresser mon plat, un rituel plaisant, car on ne sait jamais vraiment sur quoi on va tomber! Les plats vietnamiens sont frais, pleins de goûts et de textures différents, c’est agréable d’apprendre à intégrer les herbes fraîches plutôt que de les cuisiner.

Toujours des herbes sur la table au Vietnam

4. Le crabe et les fruits de mer

Le crabe, j’en raffole et j’en ai mangé beaucoup au Cambodge par la suite, mais le meilleur plat de fruits de mer que j’ai mangé au Vietnam fut à Ho Chi Minh, le Banh canh ghe. Il était piquant, le crabe baignant dans un bouillon de chili avec des nouilles de tapioca et du porc. Le tout mangé assise sur des petits bancs de plastique typiques au milieu d’une foule dense, rajoutant à l’expérience!

Banh canh ghe – soupe de crabe – Vietnam

5. Bánh xèo, les crêpes vietnamiennes

Dans une crêpe de farine de riz et d’épices, on met de la viande de porc, des crevettes et des germes de soja que l’on fait cuire et qu’on plie en deux, comme vous pouvez le voir dans cette vidéo (luminosité pitoyable, mais fou rire garanti devant mon air un peu perdu!).

Chaque région a sa variété et je ne saurais vous le décrire toutes, mais peu importe dans quelle ville j’en ai mangé, j’ai ADORÉ, surtout après avoir trempé ce « finger food » dans la sauce poisson emblématique du pays, le nuoc-mâm. On peut aussi l’insérer dans une feuille de riz avec plein d’herbes pour compléter le plat.

Bánh xèo, les crêpes vietnamiennes (2)Bánh xèo, les crêpes vietnamiennes

6. Banh Bao Vac ou White Roses

L’apogée pour mes papilles fut sans hésiter Hoi An où la cuisine diffère des autres régions. On y trouve des spécialités locales que l’on ne peut pas vraiment retrouver à Hanoi ou à Saigon/Ho Chi Minh.

Quant aux White Roses, ces petites pochettes un peu gluantes et translucides ont fait partie intégrante de mon alimentation pendant plusieurs jours, j’en ai raffolé. La sauce qui les accompagne est si bonne, sans parler de la texture légère et du goût doux et malgré tout relevé qu’on y retrouve! Farcies au porc ou aux crevettes, on les appelle les roses blanches en raison de leur look qui rappelle la fleur (bof!).

Banh Bao Vac ou White Roses – Hoi An Vietnam

7. Cao Lau, un plat bien de Hoi An

Dans un petit bol, vous retrouverez un petit peu de bouillon, des nouilles qui ressemblent étrangement à des nouilles udon, des morceaux de porc et des herbes, sans oublier la petite touche croustillante sous forme de craquelin ou de peau de porc frite. L’eau utilisée pour la recette provient toujours (si c’est la vraie recette!) d’un puits précis à l’extérieur d’Hoi An. Une fois le tout mis en semble, on obtient le cao lau, l’un de mes plats favoris de tout mon voyage!

Cao Lau, un plat bien de Hoi An Vietnam

8. Bánh Mi, le sandwich vietnamien

La culture française est bien présente au Vietnam, laissée en héritage de l’époque coloniale. Le Bánh Mi, supposément un dérivé de « pain de mie » est impossible à rater et parfait pour les collations à la sauvette. Pour quelques sous, ce sandwich rempli de viande (presque toujours des variations de porc), de concombres, de carottes, de radis marinés, de coriandre et de sauce soya vous sera servi dans une baguette craquante!

Bánh Mi, le sandwich vietnamien

9. Café vietnamien

Le café vietnamien! Quel délice dans pareille chaleur. Ici, on le commande chaud, glacé ou accompagné de lait condensé. Rien à voir avec les cafés qu’on connaît, mais ce mélange sucré est parfait pour faire baisser la température corporelle de quelques degrés. Je ne le savais pas avant d’écrire cet article, mais le Vietnam est le 2e producteur mondial de café après le Brésil, semblerait-il… Pas étonnant quand on voit la quantité de café qui y est consommée! Disons simplement qu’il est difficile de ne pas succomber à une dépense variant de 10 à 20 000 dongs (50 cents à 1 dollar canadien) pour une petite pause et du people watching d’une terrasse!

10. Bò bía ngọt, une touche divine du paradis!

OK, j’exagère un peu, mais à peine! Ce dessert que l’on retrouve chez des petits marchands ambulants est difficile à battre, en tous cas. De la noix de coco hachée à la main à la vitesse de l’éclair, des graines de sésame noires, un morceau de bonbon à la canne à sucre (je n’aurais jamais deviné qu’il s’agissait de ça!) et un peu de lait condensé (chez certains marchands seulement) sont roulés ensemble dans une petite crêpe toute mince à manger en quelques bouchées. OH MY GOD, un party pour les papilles!

Bò bía ngọt dessert du VietnamBò bía ngọt dessert vietnamien

Carnivore, végétarien, dent sucrée, fan d’épices… Peu importe le goût que vous préférez, il y a de quoi pour vous au Vietnam. Les plats sont si variés et composés d’un amalgame intéressant de sucré, d’amer, de salé, de piquant et d’âpre, ce qui en fait une gastronomie épatante et qui d’autant plus varie d’une région à une autre, réservant bien des surprises!